“J’ai appris à transformer le malheur en épreuve. Si l’un fait baisser la tête, l’autre la relève” Catherine Enjolet

 

Pourquoi certaines personnes parviennent-elles à surmonter plus facilement les obstacles qui les éloignent de leur objectif ? Et surtout, comment réussissent-elles à garder une attitude positive face à l’adversité ? Une des réponses à ces nombreuses questions : La résilience !

 

Le concept de résilience serait la capacité que possède un individu à faire face à une épreuve difficile ou génératrice de stress. En ce moment, je pense à VOUS, oui…oui…qui me lisez, cet état dans lequel vous devez être. Sans doute avez-vous perdu votre travail ou bien êtes-vous en chômage partiel ou bien encore votre entreprise est peut-être au bord de la faillite et vous êtes le spectateur de l’effondrement de votre activité en raison de l’épidémie de coronavirus. Je le vois bien, et cela m’attriste sincèrement…

 

  • D’ailleurs, connaissez-vous l’histoire de ces 2 grenouilles tombées dans un seau de crème?L’une des deux n’avait plus d’espoir. Elle a arrêté de se démener après peu de temps et elle s’est noyée. L’autre grenouille n’a pas abandonné, elle a continué à lutter jusqu’à ce que la crème ait tourné en beurre et a ainsi pu grimper hors du seau. Il vous est peut-être venu une idée en ces temps difficiles, comment vous pourriez vous aussi « grimper hors du seau » ? Vous faites peut-être déjà partie de ceux qui s’accrochent, qui connaissent leurs besoins ? Vous venez peut-être vous rendre compte de votre force de résilience insoupçonnée jusqu’à présent ?

 

  • Il est normal que certaines personnes arrivent difficilement ou pas du tout à s’ajuster face à ces changements. C’est pourquoi en 1er temps, je vous encourage vivement à ne pas être seul (e), sans un bon réseau social, une personne ne pourra pas faire preuve de résilience. Le groupe vous servira alors de levier facilitateur à l’estime de soi. Ce qui est déjà un bon début afin de se relever de cette épreuve de vie. Il vous faut trouver un réseau social riche et dynamique car, c’est aussi une des clés de la résilience. Des milieux de soutien (voir ci-dessous) qui brisent l’isolement favorisent les liens de solidarité avec des pairs significatifs et la présence de personnes aidantes sont donc nécessaires pour relever de nouveaux défis en temps voulu!
  1. Vous avez ici la possibilité de rejoindre ce groupe actif sur Facebook qui est CORONAVIRUS ENTRE’AIDE : BON PLANS & SOLIDARITEhttps://www.facebook.com/groups/531112424260149/about/ OU encore Coronavirus-Aides https://www.facebook.com/groups/636241053849470/
  2. Si vous n’avez personne, ne restez pas seul, vous pouvez comptez sur cette association, voici leur ligne téléphonique Solitud’écoute (0 800 47 47 88), d’écoute et de soutien, destinée aux personnes de plus de 50 ans souffrant de solitude et d’isolement.
  3. En Suisse, l’office fédéral de la santé publique (OFSP) met également à disposition de la population une ligne téléphonique d’information, ouverte tous les jours de 8h00 à 18h00 : +41 58 463 00 00. En France, service gratuit d’information sur le coronavirus (0 800 130 000) mis en place par le gouvernement.
  • En 2ème temps, il faut vous appuyer sur vos ressources personnelles. Vous avez en vous-mêmes des ressources et des qualités qui ont forgé votre personnalité et certaines devront être redécouvertes. Prenons comme exemple cette mère qui a longtemps renoncé à la danse et qui maintenant s’est inscrite à un cours du soir. Elle retrouve sa joie de vivre et son énergie de même que le plaisir des relations sociales. Grâce à ces nouveaux contacts elle décroche un nouvel emploi et peut donner des cours de rattrapage… Essayer de trouver des ressources c’est comme rechercher un diamant brut. Pour que ce diamant brut brille de tout son éclat plusieurs étapes de ponçage et de polissage sont nécessaires. Lorsque l’éclat se révèle l’entourage s’en rend compte également. Essayer de chercher consciemment les ressources qui pourraient vous aider dans cette situation de crise, cela va s’avérer très utile de même que d’essayer de vous souvenir de vos succès personnels. Ces ressources sont là, en vous…A vous de les découvrir !

 

  • Au final, chacun de nous, avons cette capacité à rebondir face à l’adversité, à surmonter l’imprévu et à s’adapter. C’est comprendre que les problèmes ne sont pas quelque chose d’anormal, qu’ils font partie de la vie, qu’on est capable de rebondir et que ça va nous permettre de mieux tolérer l’adversité dans le futur. Ne pensez-vous pas ?

 

  • Vous savez, tout ça me rappelle, lorsque j’ai perdu mon petit frère en 2013, tout s’est effondré autour de moi, cet état là… oui, parce que vivre un deuil épuise et donne longtemps l’impression d’avoir perdu toutes ses forces… Puis, il y a du soutien, beaucoup de soutien mes amis, la famille, Mais lorsqu’il arrive près de sa terminaison, quand on le vit, on se sent plus forte d’avoir réussi à surmonter cette épreuve et d’en avoir tiré profit. La perte est irréparable mais le sens de la vie a changé. Le retour vers la vie s’accompagne d’énergies retrouvées, souvent amplifiées… je vous l’assure!

 

  • En conclusion, la résilience se forge par petits pas, vos forces de résilience sont individuelles. Il faut vous armer de patience pour construire votre résilience. Vous remarquerez mieux les petits changements qui s’opèrent en vous si agissez en prenant bien soin de vous. C’est un chemin que vous parcourez seul, sans vous presser et sans vous comparer à d’autres. Vous avez le droit d’être fier des petits progrès que vous constatez, la nouvelle vitalité que vous ressentez se verra d’ailleurs, de l’extérieur.

 

Et si finalement, quelque chose de salutaire pouvait ressortir de ce moment déstabilisant que l’on partage collectivement ? En tous cas, je sais une chose :

C’est qu’ensemble, nous serons plus forts face à la pandémie !

 

A bientôt,

Ici ou ailleurs,

Angélique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf + cinq =